Yvonne, princesse
de Bourgogne

du 11 mars au 12 mars 2014
de Witold Gombrowicz Festival Universcènes

mardi 11 mars, 20h

mercredi 12 mars, 12h30 / 20h

Yvonne, princesse de Bourgogne

Iwona, księżniczka Burgunda

de Witold Gombrowicz

SPECTACLE EN PLUSIEURS LANGUES

compagnie Pollen

Mise en scène

Kasia Kurzeja

Traduction

Constantin Jelenski

Formation claquettes

Kathy Bertrand

Son / Décors / Lumières

Pollen

Création musicale

Antonello Amodeo

Comédiens

Sarah Goslin, Thomas Niklos, Marcin Schulz, Joris Laduguie, Daniel Hernandez, Antonello Amodeo, Gabi Mercado, Cindy Paysant

Actions autour des représentations

Bord de scène avec le metteur en scène et les acteurs à l’issue de la représentation du 12 mars à 20h

LA PIÈCE

L’action de la pièce Iwona, księżniczka Burgunda (1938) se tisse autour du problème de la crise du pouvoir ; c’est une révolte contre l’ordre ancien, menée par le prince Philippe qui, en dépit des convenances et du bon sens, décidera d’épouser Yvonne, une jeune femme dépourvue de toute grâce, inspirant le dégoût et le rejet. Le prince la rencontre au cours d’une promenade ; son étrangeté, son mutisme et son insignifiance le fascinent. Introduite dans la cour royale, Yvonne sème le chaos. Dans ce monde figé par les protocoles, une déchirure se produit. La présence muette d’Yvonne éveille les remords et les instincts les plus bas de l’entourage, la haine et l’agressivité croissent, les évènements étranges se succèdent. Witold Gombrowicz nous propulse dans un univers absurde et cruel qui met en lumière la complexité de la nature humaine. Comment Yvonne devient un enjeu politique, comment sa présence contribue à ce que la part nauséabonde, enfouie dans les profondeurs de l’âme des protagonistes, se révèle ? Une pièce drôle, émouvante et tragique, exceptionnelle.

L’AUTEUR

Witold Gombrowicz (1904-1969) est considéré, aux côtés de Joyce et de Borges, comme l’un des plus grands prosateurs d’avant-garde du XXe siècle. Ses origines nobiliaires lui assurent une certaine aisance financière. Il est diplômé de droit, mais abandonne rapidement son poste de juriste à la cour d’appel de Varsovie pour se consacrer exclusivement à l’écriture. Il voyage, fréquente les cafés littéraires et entretient une vaste correspondance, avec S.I. Witkiewicz et B. Schulz en pariculier. En 1939, il s’embarque pour l’Argentine où il réside jusqu’en 1963.

Il travaille comme employé à la Banque polonaise, emploi factice lui permettant de continuer à écrire. Après avoir reçu une bourse de la fondation Ford, il revient en Europe, reste un an à Berlin, puis quelques mois à Paris (Royaumont), pour s’installer à Vence où il mourra en 1969.

Gombrowicz a essentiellement écrit des romans : Ferdydurke (1937), Les Envoûtés (1939), Trans-Atlantique (1953), La Pornographie (1960), Cosmos (1965) et des pièces de théâtre : Yvonne, Princesse de Bourgogne (1935), Le Mariage (1953) et Opérette (1966), ainsi que quelques nouvelles. Il a publié un Journal (1953-1969) sous forme de feuilleton dans Kultura, revue littéraire de l’émigration polonaise éditée en France. Il a résumé l’essentiel de sa pensée dans un Cours de philosophie en six heures et quart publié après sa mort (1969).

Durée

1h15

Entrée libre

Réservations

universcenes@gmail.com

La Fabrique culturelle

5, allées Antonio Machado

31058 Toulouse cedex 9

La Fabrique culturelle se situe à l’entrée de l’Université de Toulouse Le Mirail, en face de l’Arche.

Accès métro

Ligne A ( direction Basso-Cambo, station Mirail-Université )

Accès Bus

Ligne 13 ( Arènes › Basso-Cambo )

Accès voiture

Parking gratuit sur le campus, mais attention fermeture à 22h

menu