Rafał Blechacz & Orchestre
Philharmonique de Rotterdam

mercredi, 6 mai 2015 20h
Yannick Nézet-Séguin direction
Théâtre des Champs-Elysées

NOUS AIMONS, NOUS VOUS RECOMMANDONS

Orchestre Philharmonique de Rotterdam

Rotterdams Philharmonisch Orkest

Yannick Nézet-Séguin direction

Rafał Blechacz piano

Programme

Brahms Concerto pour piano n° 1

Tchaïkovski Symphonie n° 5

Presque dix ans déjà que le monde du piano n’a d’yeux que pour lui… Remarqué tout d’abord en Pologne, où il est né en 1985, Rafał Blechacz obtint différents prix à l’étranger (Allemagne, Japon et Maroc), avant de rafler la médaille d’or du Concours Chopin de Varsovie, en 2005 – le jury fut tellement impressionné qu’il lui offrit trois autres prix spéciaux, tant ses apparitions aux différentes épreuves s’étaient révélées sans égales. Le plus extraordinaire avec lui, c’est qu’au-delà du succès public et bien légitime obtenu d’un continent à l’autre, il a aussitôt été adoubé par ses pairs – habituellement plutôt avares de compliments vis-à-vis d’un "jeune qui monte" –, et non des moindres, comme Krystian Zimerman qui l’invita à séjourner une semaine chez lui, le traitant d’égal à égal, "non pas en professeur, mais en camarade" comme s’en souvient le jeune artiste, échangeant des idées sur l’interprétation, et complétant même sa culture musicale, en revenant chargé d’une trentaine de CDs d’opéras, de musique symphonique et de piano ! Quant à la grande Martha Argerich, elle loue en lui "l’artiste extraordinaire, sensible et d’une profonde honnêteté", après avoir découvert qu’il était celui dont elle appréciat tant les Préludes de Chopin.

La simplicité des humbles, perdu quelquefois dans un habit trop ample, un visage doux d’enfant triste, cet artiste modeste ne se révèle que sur scène. Parlons d’aura – le mot n’est pas trop fort –, car dès que ses mains se posent sur le clavier, l’oreille est attirée par son jeu d’une clarté, d’une élégance et d’une distinction infinies. Chez lui, on retrouve la majesté et la spontanéité d’Arturo Bennedetti-Michelangeli, l’un de ses héros. Primauté de la couleur et de la transparence, qu’il interprète Debussy – son Clair de lune en bis lors du Concours Chopin ! – Haydn, Mozart, Beethoven, Schumann, Chopin, Liszt, Szymanowski ou Brahms. Le voici soliste du Premier Concerto pour piano de Brahms, où il s’agit de ne pas se laisser impressionner par le premier mouvement Maestoso, si tragiquement impérieux. Mais Rafał Blechacz peut sereinement affronter ce Brahms titanesque, il en a la capacité, car ce concerto de jeune homme – le compositeur est âgé d’une vingtaine d’années lorsqu’il aborde cette première partition d’envergure –, s’adresse autant au virtuose qu’à l’athlète de charme qu’il est, captant l’auditeur et l’emmenant très loin, pour un beau et long voyage.

Franck Mallet

Production Théâtre des Champs-Elysées

Théâtre des Champs-Elysées

15, avenue Montaigne
Paris 8e
www.theatrechampselysees.fr

Tarifs préférenciels de -30% pour les Amis de l’Institut Polonais :

59€ - 45€ - 31€ - 21€ au lieu de 85€ - 65€ - 45€ - 30€

Dans la limite des places disponibles.

Pour bénéficier de cet avantage tarifaire, réservez par téléphone au 01 49 52 50 50 du lundi au vendredi de 11h à 18h ou en venant aux caisses du Théâtre du lundi au samedi de 12h à 19h en précisant le code "Institut Polonais".

menu