Décès de Tadeusz Różewicz

du 24 avril au 1 octobre 2014

Le poète et dramaturge polonais Tadeusz Różewicz est décédé à l’âge de 92 ans, a annoncé jeudi la municipalité de Wroclaw (sud-ouest) où il vivait depuis 1968.

Né en 1921 à Radomsko (centre), Tadeusz Różewicz est considéré comme l’un des meilleurs poètes et dramaturges polonais d’après-guerre, distingué en 2007 par le Prix européen de littérature pour l’ensemble de son œuvre. Membre de la Résistance polonaise pendant la Seconde guerre mondiale, il débute en 1944 avec un recueil de poèmes, Les échos de la forêt.

Le poète, dont le nom a été plusieurs fois mentionné pour le Prix Nobel de Littérature, décrit dans cet ouvrage ce qui allait devenir le pouls de son œuvre à venir, la condition d’un homme perdu, désorienté, désespéré après les traumatismes et les carnages de la guerre, considérant que la vie et la poésie ne pouvaient plus être comme avant, d’un homme en révolte contre la perte des valeurs.

Auteur en marge des modes littéraires, traduit en plusieurs langues, il fut un des artistes les plus innovants de sa génération. Dans ses pièces, il a bouleversé les catégories scéniques établies, pour y introduire l’absurde, le grotesque, le chaos, la poésie. Ses personnages sont désemparés, sans identité établie, convaincus de la mort de Dieu et de la petitesse de l’homme.

L'auteur de 92 ans avait reçu en 2007 le Prix européen de littérature.

Auteur d’une quinzaine de recueils de poèmes, dont Inquiétude (1947) Gant rouge (1948), Entretien avec le prince (1960), Rien dans le manteau de Prospère (1962), A la surface du poème et en son centre (1983), Un fragment encore (1996), Un fragment encore. Recycling (1998),Tadeusz Rozewicz est également connu pour ses pièces de théâtre : Le Fichier (1960), Une vieille dame n’en finit pas d’attendre (1969), Les Témoins ou notre petite stabilisation (1964), Un vieillard cocasse (1965), Le Mariage blanc (1975).

Source : AFP

menu