Dominika Knapik
au festival Métamorphoses

du 11 juin au 15 juin 2014
à la Briqueterie

Métamorphoses

focus festival du 11 au 15 juin 2014 à la Briqueterie

spectacles, films, rencontres, installations… ouvert à tous !

un projet européen avec les Brigittines à Bruxelles et le Zamek à Poznan

Dominika Knapik, I wanna be someone great

Harakiri Farmers

Samedi 14 juin 2014 à 20h30

Dans I wanna be someone great, les Harakiri Farmers (groupe créé par Wojtek Klimczyk et Dominika Knapik) peignent un portrait. Mais pas un portrait habituel : ils ne se focalisent pas sur les traits extérieurs de la personne représentée; Ni les faits, ni les événements, ni la chronologie ne les intéressent. Ils ne cherchent pas à présenter une image cohérente et identifiable. C'est un portrait de l'intérieur qu'ils voudraient faire : la passion, les impulsions internes, les démons.

En surface, il s'agit d'un portrait de Leni Riefenstahl - mais il ne faut donc pas s'attendre à une biographie ici (d'autres auteurs s'en sont chargés). Les Harakiri Farmers ont exploré l'histoire de la vie de Leni Riefenstahl, ses films, ses mémoires, pour toucher l'énergie qui brûlait en elle, chercher à comprendre ses ressorts et l'essence de son personnage. Ils l'ont trouvée dans une courte phrase issue de son journal : "I wanna be someone great" ("je veux être quelqu'un de remarquable"). N'est-ce pas quelque chose que chacun de nous pourrait écrire ? Ce désir d'être "grand" ou "remarquable" est analysé dans la performance, au fil de trois images scéniques. Une tentative pour comprendre l'anatomie d'un rêve, la force et le danger qui l'accompagnent - sa troublante ambivalence.

La plupart d'entre nous connaît le stéréotype : Leni Riefenstahl, la réalisatrice nazie. Mais ceci n'est que la surface du problème. Pourquoi les nazis l'ont-ils séduite ? Quelles relations entre la féminité et le pouvoir ? Comment une femme peut-elle poursuivre son rêve dans un monde structuré par le regard masculin ? Telles sont les questions que pose l'histoire tragique de Leni Riefenstahl. Sous le stéréotype gît une énigme - une artiste malchanceuse qui paria sur le mauvais cheval. Et, en elle, quelque chose nous est familier.

Création 2014 pour Métamorphoses - Durée 1h

Chorégraphie : Dominika Knapik

Dramaturgie : Wojtek Klimczyk

Danse : Helena Ganjalyan, Dominika Knapik, Dorota Wacek

Musique : David Chazam

Lumières : Alice Dussart

Vidéo: Valerie Faidherbe

Dominika Knapik : Danseuse, chorégraphe, actrice, elle est diplômée de l'école nationale supérieure de théâtre Ludwik Solski à Cracovie, où elle enseigne actuellement, et elle est vice-présidente de l'association Sztruks pour des initiatives artistiques humanistes. Elle a obtenu des bourses de Danceweb, Artslink et du ministère polonais de la Culture et du Patrimoine national. Elle travaille régulièrement comme chorégraphe pour le théâtre. En 2008, avec Wojtek Klimczyk, elle lance le collectif artistique Harakiri Farmers, une initiative artistique transdisciplinaire au sein de laquelle elle a notamment créé " How do you like me? ", " Keret ", " We are oh so lucky ", " Moscow ", " Stille " et " DZOE ".

www.harakirifarmers.com

www.sztruks.org

Animatornia, Brickworks' second life

Mercredi 11 juin -19h - Soirée d’ouverture

• installations in-situ - projets des collectifs Animatornia et Wandertag

Projet in situ

Création 2014 à Vitry-sur-Seine

Pawel Janowski, Zofia Machowiak, Zaneta Przepiera

et Paulina Kuntze

Notre idée tourne autour d'animations communautaires et de la création d'identité des lieux à travers un ensemble d'initiatives artistiques. Nous nous concentrons sur deux aspects majeurs : le multiculturalisme et l'association de l'histoire au présent. En tenant compte des différences culturelles des habitants, nous espérons créer entre eux et la Briqueterie un espace commun du dialogue.

L'un des principaux éléments du projet sera de créer une galerie des habitants et de leurs histoires liées à la Briqueterie et ses environs. Nous y présenterons aussi des photos de l'ancienne Briqueterie et de l'histoire qui lui est associée. Nous mettons également l'accent sur les traces des habitants sur le bâtiment de la Briqueterie. Nous voulons que pendant les ateliers, les habitants des environs de la Briqueterie, qui appartiennent à divers groupes ethniques, reçoivent un espace où ils pourront s'exprimer en commun.

Qui sommes-nous ?

Notre initiative s'adresse à ces lieux oubliés, communautés exclues et espaces négligés de l'existence humaine que sont la culture, l'art et l'écologie rappelée en des lieux où elle était autrefois inexistante. Nous tenons à notre environnement, à sa qualité, à son avenir.

En intervenant de diverses manières dans cet espace, par des ateliers et événements, nous voulons encourager les communautés locales à sortir de chez elles, dans leur cour d'immeuble ou dans leur square pour découvrir leur environnement et ses possibilités.

Nous avons co-organisé entre autres, le Festival Murali Outer Spaces (2011, 2012) et des actions d'animation de rue pour les Fêtes de la rue St Martin (2011, 2012, 2013). Nous avons dirigé de nombreux ateliers artistiques et performances.

La Briqueterie

Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne

17 rue Robert Degert - 94407 Vitry-sur-Seine cedex - tel. 33 (0)1 46 86 15 86

www.alabriqueterie.com

menu