Krystian Lupa
Des arbres à abattre

du 4 juillet au 8 juillet 2015
d'après Thomas Bernhard au Festival d'Avignon
La FabricA

FESTIVAL D'AVIGNON - 69e édition

KRYSTIAN LUPA

Des arbres à abattre

Wycinka Holzfällen

d'après Thomas Bernhard

Adaptation et mise en scène Krystian Lupa

Teatr Polski Wroclaw

Première en France

du 4 au 8 juillet 2015

Distribution

Texte Thomas Bernhard

Traduction Monika Muskała

Adaptation, mise en scène, scénographique et lumière Krystian Lupa

Costumes Piotr Skiba

Musique Bogumił Misala

Vidéo Karol Rakowski, ŁukaszTwarkowski

Assistanat à la mise en scène Oskar Sadowski, Sebastian Krysiak, Amadeusz Nosal

Avec :

Bożena Baranowska, Krzesisława Dubielówna, Jan Frycz, Anna Ilczuk, Michał Opaliński, Marcin Pempuś, Halina Rasiakówna, Piotr Skiba, Adam Szczyszczaj, Andrzej Szeremeta, Ewa Skibińska, Marta Zięba, Wojciech Ziemiański

Production

Production Polski Theatre in Wroclaw

Avec le soutien du Ministère de la Culture et du Patrimoine de Pologne et Institut Polonais de Paris

Inscrit dans la réalité de la vie culturelle et artisique de l'Autriche des années 1980, Des arbres à abattre est un récit quasi biographique, ironique, drôle et violent. Par la force de l'écriture de Thomas Bernhard, il devient une sorte de fiction romanesque qui témoigne de l'irritation de son auteur, témoin et acteur de ce qui se joue entre gens du même monde. En choisissant de l'adapter et de le mettre en scène, Kristian Lupa fait un magnifique travail de réflexion sur l'art et la création artistique et dépasse le simple tableau anecdotique des querelles inhérentes aux égos surdimensionnés de personnalités réunies pour un dîner en souvenir d'une actrice disparue. Fidèle au style "excité" de l'auteur qui expose ses blessures et ses contradictions, Krystian Lupa développe une nouvelle fois son esthétique théâtrale faite d'une alternance entre un ralentissement du temps et l'accélération de moments de crise, en s'appuyant sur le travail des treize acteurs fortement engagés dans la révélation "des êtres et des choses". Cette démarche artistique, lumineuse et évidente, qui dépasse la simple incarnation psychologique de personnages, unique sur les scènes de théâtre européennes, est présentée pour la première fois au Festival d'Avignon.

Après avoir poursuivi des études en peinture puis en arts graphiques à l'Académie des Beaux Arts de Cracovie, Krystian Lupa a choisi de s'inscrire à l'École nationale supérieure d'art dramatique de Cracovie. C'est en 1976 qu'il présente son premier spectacle en tant que metteur en scène. Devenu artiste associé au Teatr de Norwid de Jelenia Gora (1977-1985), il parcourt essentiellement des oeuvres d'auteurs polonais, Stanislaw Ignacy Witkiewicz ou Witold Gombrowicz. Il s'installe ensuite au Stary Teatr de Cracovie jusqu'en 2013. Il s'attache alors aux auteurs russes, allemands ou autrichiens: Robert Musil, Fiodor Dostoïevski, Rainer Maria Rilke, Mikhaïl Boulgakov, Anton Tchekhov, Werner Schwab et plus particulièrement Thomas Bernhard dont il monte à la fois des textes dramatiques et des textes littéraires qu'il adapte lui-même pour la scène. Scénographe, créateur de costumes et de lumières, directeur d'acteurs, Krystan Lupa écrit plusieurs textes théoriques sur son travail dans lesquels il assure vouloir se livrer à une exploration de la situation spirituelle des individus au sein d'époques traversées par de "grands bouleversements culturels".

C'est en 1984 que Thomas Bernhard, agé de 53 ans publie, Des arbres à abattre. Déjà reconnu dans toute l'Europe comme poète, romancier et auteur dramatique, il a la réputation d'être un grand provocateur, " celui qui dit non". Entretenant avec l'histoire de son pays, l'Autriche, des relations très conflictuelles, cet auteur lucide et intraitable, empli d'une joie féroce et rageuse, a fait de sa vie le coeur de ses fictions. Il décède en 1989 laissant une oeuvre fondamentale, riche de dix-huit pièces de théâtre, d'une vingtaine de textes en prose, de cinq recueils de poésie et d'une centaine d'articles, qui témoignent tous d'une même recherche : trouver "la part de vérité contenu dans tout mensonge".

La FabricA

11 rue Paul-Achard
Avignon
http://www.festival-avignon.com/fr/Place/1460

Spectacle en polonais surtitré en français

Durée : 4h20

Tarifs : de 28€ à 10€

menu