Je brûle Paris

du 31 aoűt au 10 septembre 2015
Exposition
Cité Internationale des Arts

Exposition

En référence au roman éponyme de Bruno Jasieński (1901-1938), écrivain initiateur du mouvement littéraire futuriste en Pologne, l’exposition évoque les tensions et les peurs des sociétés capitalistes. Dans notre époque d’abondance mais aussi d’incertitudes, de multiples versions de fin du monde ont été inventées, ces dernières années, qu’Umberto Ecco appelle « l’obsession de la configuration d’une nouvelle apocalypse ».

Dans la relation qu’ils construisent, les œuvres et documents sélectionnés par Stanilaw Ruksza présentent un panorama de ces peurs contemporaines. Parmi elles, le fantasme de l’étranger dans la société, l’impact de la croissance démographique sur l’environnement, le spectre de la radicalisation islamiste, l’épidémie d’Ebola, la fin du capitalisme et le déficit de visions alternatives du futur.

Commissaire : Stanislaw Ruksza

Artistes : Soufiane Ababri, Jacek Adamas, Bogna Burska, Maciek Chodziński & Maciek Salamon, Hubert Czerepok, Magda Fabianczyk, Zbigniew Libera, Darri Lorenzen, Michał Łagowski, Marina Naprushkina, Franciszek Orłowski, Joanna Rajkowska, Kristian Skylstad, Łukasz Surowiec, Grzegorz Sztwiertnia, Jerzy Truszkowski, Łukasz Trzciński, Andrzej Urbanowicz, Marek Wasilewski, Piotr Wysocki.

"Je brûle Paris" de Bruno Jasienski

Riposte au « Je brûle Moscou » de Paul Morand, le roman « Je brûle Paris » de Bruno Jasieński, paru en 1929, valut à son auteur d’être expulsé de France. Il obtint refuge en ex-URSS.

Dans ce roman, un jeune français au chômage accomplit un acte de vengeance de son exclusion. Après avoir volé, dans un laboratoire, des bactéries de la peste noire, il utilise ces dernières pour infecter le réseau hydraulique municipal. Les premières victimes de l’épidémie sont emmenées dans les hôpitaux le 14 juillet, jour de Fête nationale. La ville, mise alors en quarantaine, se divise en républiques nationalistes et individualistes, se déclarant la guerre les unes contre les autres.

L’exposition « Je brûle Paris » est organisée dans le cadre du « Place Called Space programm », co-financé par le Fonds Européen Régional pour le Développement / Malopolska Regional Operational Programme pour 2007-2013.

Ce programme associe les institutions suivantes : Fundacja Imago Mundi (Cracovie/Pologne), initiateur et principal coordinateur des projets, Bétonsalon (Paris/France), Careof/Docva (Milan/Italie), Futura (Prague, République Tchèque), HIT Gallery (Bratislava/Slovaquie), Kunsthaus Dresden (Dresde/Allemagne), NGBK (Berlin/Allemagne), CAC Kronika (Bytom/Pologne), BWA Tarnów (Tarnów/Pologne), BWA Sokól (Sokól/Pologne), National Museum in Krakow (Cracovie/Pologne), NoPlace (Oslo/Norvège).

www.imagomundi.pl

www.citedesarts.pagesperso-orange.fr

Photo : © Lukasz Surowiec, Waiting room, vidéeo - 2013, DR.

Source : Cité des Arts, site officiel

Cité Internationale des Arts

18 rue de l'Hôtel de Ville, 75004 Paris
www.citedesartsparis.net

Vernissage le 31 août 2015, de 18h à 21h

Exposition jusqu'au 10 septembre 2015

Tous les jours, de midi à 20h.

Fermé lundi 7 septembre 2015.

Entrée libre

menu