Feliks Nowowiejski

du 1 janvier au 31 décembre 2017
70e anniversaire de la mort en 2016 140e anniversaire de la naissance en 2017

Feliks Nowowiejski - personnage des années 2016/2017

2016 - 70e anniversaire de la mort

2017 - 140e anniversaire de la naissance

Feliks Nowowiejski

compositeur, auteur du célèbre chant patriotique "Rota"

Feliks Nowowiejski (Wartenburg, 7 février 1877 - Poznań 23 Janvier 1946) était un compositeur polonais, professeur de musique, chef d'orchestre et virtuose. Il était le cinquième des onze enfants du couple Nowowiejski Franciszek et Katarzyna, née Falk.

Nowowiejski prit, à l'école du couvent Święta Lipka, (1887-1893) des cours de piano, violoncelle, cor, harmonie, mais surtout d'orgue. Il est devenu en 1893 membre de la fanfare militaire du régiment de grenadiers prussiens à Olsztyn et a écrit des oeuvres pour orchestre d'harmonie en amateur. En 1898, il a gagné avec son oeuvre Unter der Friedensflagge un concours de compositions de marches: "The British Musician" à Londres.

Le prix en argent associé lui a permis, en 1898, pendant six mois, d'apprendre la théorie musicale, le contrepoint, la composition avec Ernest Eduard Taubert, l'orgue avec Adolf Stemler et violoncelle avec Julius Stern au Conservatoire Berlin. Après son retour, il fut, de 1898 à 1900, organiste à la "Cathédrale Saint-Jacques» d' Allenstein, (maintenant: Olsztyn). Puis il a étudié en 1900 pour 3 mois le chant grégorien et la polyphonie à l'École de musique religieuse de Ratisbonne. Il a terminé ses études avec Max Bruch (composition), Otto Dienel et Joseph Renner (orgue) à la Königlich Staatliche Musikhochschule de Berlin (1900-1906). Parallèlement, il étudie la musicologie avec Max Friedlaender, Oskar Fleischer et Heinrich Bellermann et l'esthétique avec Max Dessoir, à la "Friedrich-Wilhelms Université" de Berlin.

Grâce à une bourse (bourse Meyerbeer), il peut partir en tournées de concerts de 1902 à 1905 à travers l'Europe, en Asie et en Afrique. En Europe, il s'est rendu en Allemagne, en République tchèque, en Autriche, en Italie, en France et en Belgique. Cees concert l'ont amené en contact avec Antonín Dvořák, Gustav Mahler, Camille Saint-Saëns, Pietro Mascagni et Ruggero Leoncavallo.

Après ses études, il devient professeur de musique, professeur et chef de chœur à Berlin (1905-1909). En tant que compositeur et chef d'orchestre, il a travaillé avec des chœurs d'émigrants polonais et a également reçu beaucoup d'informations à propos de la culture polonaise, de la tradition et des chansons. Comme professeur de musique et conférencier, il a également travaillé en 1909 à Poznan, Cracovie et Varsovie. A Cracovie, il devient en 1914 directeur de la Krakowskiego Towarzystwa Muzycznego. A Cracovie et Poznan, il était une personne importante et il a organisé de nombreux événements musicaux. Nowowiejski était considéré dans toute la Pologne comme un virtuose de l'orgue et connu pour ses improvisations au grand orgue et a donné de nombreux concerts. De 1920 à 1927, il a enseigné à l'Académie Ignacy Jan Paderewski de Musique à Poznań. Il a également été le chef d'orchestre du conservatoire.

En 1935, il a reçu le prix national polonais pour la musique (Państwowa Nagrodę Muzyczną).

Nowowiejski a été marié à Elizabeth Mironov-Mirocką, avec qui il a eu cinq enfants. L'Académie de Musique de Bydgoszcz a été nommée après lui: Akademia im Muzyczna Feliksa Nowowiejskiego w Bydgoszczy). L'orchestre symphonique d'Olsztyn porte également son nom: Orkiestra Symfoniczna Filharmonii Warmińsko-Mazurskiej im. Felixa Nowowiejskiego w Olsztynie. A Poznań a eu lieu en 2010 pour la 4ème fois le Międzynarodowy Konkurs Organowy im. Feliksa Nowowiejskiego.

Oeuvres

Il a écrit de la musique pour tous les genres. En plus de son célèbre chant patriotique Rota (Serment), intitulé à l'origine portait de Grunwald, il a acquis une renommée internationale grâce à ses œuvres pour orgue. Le plus célèbre de ses oratorios est sans doute le Quo Vadis, Op.49 n ° 3 avec un temps d'exécution de plus de 2 heures. Il fut créée en 1909 à Amsterdam et a eu jusqu'en 1939 quelque 200 représentations.

Oeuvres pour orchestre

1904 Symphonie n ° 1 en si mineur "Siedem barw Iris", pour orchestre, op. 12

1905 Symphonie en la mineur, pour orchestre

1938 Symphonie n ° 2 "Praca i Rytm", pour orchestre, op. 52

1939/1940 Symphonie n ° 3 "Symfonia Białowieska", pour orchestre, op. 53

1941 Symphonie n ° 4 "Symfonia Pokoju", pour trois voix solistes, récitant, chœur et orchestre, op. 58 - Texte: Jan Kasprowicz et Leopold Staff

1938 Concerto pour violoncelle et orchestre, op. 55

1939 Concert "Slowianski", pour piano et orchestre, op. 60

1902 Uwerturę Romantyczna, pour orchestre, op. 3

1903 Swaty polskie (Polnische Brautwerbung), ouverture pour grand orchestre, op. 6 a (remporté en 1903 le "Prix Beethoven") (dédié à Max Bruch)

1903 Konrad Wallenrod, ouverture pour orchestre

1903 Beatrycze, poème symphonique de La Divine Comédie de Dante Alighieri de suite. 17, n ° 1

1905 Nina i Pergolesi, fantaisie symphonique sur la chanson "Tre Giorni" de Giovanni Battista Pergolesi, op. 17, n ° 2

1915 Pozegnanie Ellenai, poème symphonique d'après Julius Slowacki pour clarinette, quatuor à cordes et orchestre, op. 17, No. 3

1944 Obrazki słowiańskie, pour orchestre

1910 Praetorianer Marsch - parade de la garde de l'empereur Néron dans le Forum romain et le Colisée d'après l'oratorio "Quo vadis", pour grand orchestre

Piotr Skarga, pour chœur d'hommes, orgue et orchestre, op. 18, n ° 3

Oeuvres pour orchestre d'harmonie

1898 Unter der Friedensflagge - Pod sztandarem Pokoju, marche (a remporté le 1er prix dans un concours de composition à Londres en 1898)

Phalanx britannique, marche

Deutschlands Stolz

Gen-Dowbor Kusnicki, marche militaire

Unter dem Roten Kreuz (Sous la croix rouge), marche

Unter den deutschen Schwingen des Adlers

Zeppelin Marsch

Oratorios, cantates, messes et musique d'église

1901-1902 Powrót syna marnotrawnego, oratorio pour alto, ténor, basse, choeur mixte, orgue et orchestre, op. 3 (a gagné en 1902 le prix de composition Giacomo Meyerbeer)

1905-1906 Znalezienie Świętego Krzyza, oratorio pour alto, baryton, choeur mixte, orgue et orchestre, op. 14 - Première: Avril 11, 1906 à Lwów, maintenant: Lviv

1907 Quo vadis, oratorio dramatique scénique pour soprano basse, baryton (solo), choeur mixte, orgue et orchestre, op. 13 - livret de A. Jüngst d'un roman de Henryk Sienkiewicz - Première: Mars 7, 1909 à Amsterdam

1924 Testament Bolesława Chrobrego, pour ténor, choeur mixte et piano, op. 48 - Texte: Edmund Ligocki

1929 Psaume 136 (Jérusalem Ojczyzna), pour chœur mixte, orchestre (ou orgue), op. 36 - texte: Traduction Jan Kochanowski

1939 Kantata o bohaterze (Pogrzeb gà Bema), cantate pour mezzo-soprano solo, chœur et piano, op. 54 - Texte: Cyprian Kamil Norwid

Kantata o młodości i pracy (Śląska), cantate pour baryton, chœur d'hommes et piano (or orchestra), Op.. 48 n ° 3

Missa Mariae Claromontanae, pour chœur mixte a cappella, sur. 49, n ° 1

Missa de Lisieux, pour chœur d'hommes et orgue, op. 49, n ° 2

Missa Pro Pace (Msza intencji Pokoju w), pour chœur mixte et orgue, op. 49, n ° 3

Missa Stella Maris, pour chœur mixte et orgue, op. 49, n ° 4

Missa de Lourdes, pour chœur mixte et orgue

Opéras

1917 Emigranci

1924 Légende Bałtyku (Baltique légende), op. 28, livret Wanda Szalay-Groele

Obieżysasy op 46, livret Arno Herolask

Ondraszek op 47, livret Gustaw Morcinek

Kachoube op. 47

Busola (jamais joué)

Ballets

1928 Malowanki Ludowe sur. 30

1929 Król wichrów (Tatry / Leluja), op. 37 livret Emil Zegadłowicz

Oeuvres pour choeur

1910 Rota (Serment), pour chœur mixte ou des hommes et orchestre - Texte: Marie Konopnicka (commémore l'anniversaire des 500 ans de la bataille de Tannenberg / (bataille de Grunwald) (1410))

1925 Bitwa pod Racławicami, pour chœur mixte - texte: Jerzy Zulawski

1928 Collection des hymnes patriotiques, pour chœur mixte : Górnośląski, Kaszubski, Pomorski, Warmiński

1930 Ne Ojczyzny, pour chœur mixte - texte: Zygmunt Krasinski

Ballada o Gdańsku, pour chœur mixte et piano (or orchestra), Op.. 4, n ° 6

Fala, pour choeur d'hommes a capella, sur. 15, n ° 1

Dzwony nieszporne, ballade pour chœur mixte et piano (ou orgue), op. 18, No. 2

O, O mnie nie mow, pour choeur d'hommes a capella, sur. 15, n ° 1

Przyjdź Snie, pour choeur d'hommes a capella, sur. 15

Après Kujawach rżną skrzypice (Kujawiak), pour chœur mixte et piano (or orchestra), Op.. 18

Śpiewnik gwiazdkowy, pour choeur mixte, op. 5, n ° 15

Śpiewnik morski, chanson pour chœur mixte, op. 42

Śpiewnik Orla Białego, chanson pour chœur mixte, op. 41

Tam w moim kraju, pour choeur d'hommes a capella, sur. 15, n ° 5

W Artusowym dworze, pour choeur d'hommes a capella, sur. 15, n ° 11

Z malborskiej wieży, pour chœur mixte a cappella, sur. 6, n ° 6

Mélodies

1935-1939 Rose dla Safo, cycle de mélodies pour soprano et orchestre (ou piano) - Texte: Marie-Pawlikowska Jasnorzewska

Czarne oczki, pour soprano (ou ténor) et orchestre, op. 16, No. 2

Cztery Piesni polskie, pour voix et piano, op. 16, No. 2

Dzień zaduszny (Melancholia), pour voix et piano, op. 16, n ° 3

Eros i Pszczola (Anakreontyki), pour voix et piano, op. 16, n ° 9

Gdy szedłem wśród Doliny, pour voix et piano, op. 16, no 6

Grajek - Wariacje après TEMAT ludowy, pour soprano colorature et orchestre, op. 32

Jabłoneczka, pour soprano et orchestre, op. 16, n ° 8

Kołysanka polska, pour voix et piano, op. 16

Którędy Jasiu, pour soprano (ou ténor) et orchestre, op. 16, No. 2

Kujawiak, Pamiętasz, Janku, pour soprano (ou ténor) et orchestre, op. 16, No. 2

Moja pieszczotka, pour voix et piano, op. 16

Osypała jabłoneczka, pour voix et piano, op. 16, n ° 8

Piesn swatki z "Balladyny", pour voix et piano, op. 16, No. 4

Przekleństwo, pour voix et piano, op. 16

Rozumiem fal Mowe, pour voix et piano, op. 16, n ° 5

Zagasły Juz, pour voix et piano, op. 16, No. 1

Musique de chambre

1918 Légende, pour violon et piano, op. 32

1918 Litanii częstochowskiej, pour violon et orgue

Don Juan Tenorio après Zespol Kameralny, pour flûte, violon, violoncelle et piano

Fantazja, pour violoncelle et piano, op. 28

Improwizacja, pour trombone et piano, op. 19, No. 1

Oeuvres pour orgue

1909 Dumka "Klagelied um die gefallenen Soldaten" (Lamentation pour les soldats tombés au combat), pour orgue, op. 31 n ° 1 (dédié au Professeur Surzyński, organiste à la Philharmonie de Varsovie)

1909 Fantazja polska II. Angry Narodzenie w Kościele Mariackim (Noël en vieille église Sainte-Marie de Cracovie), fantaisie pour orgue, op. 31, n ° 3

1918 Fantazja polska III. Angry Narodzenie w Polsce sur. 31, n ° 4

1929-1931 9 symphonies pour orgue, op. 45 :

Symfonia organowa n ° 1 en la mineur

Symfonia organowa n ° 2 en sol mineur

Symfonia organowa n ° 3 en la mineur "Lourdes"

Symfonia organowa n ° 4 en ré mineur

Symfonia organowa n ° 5 en mi mineur

Symfonia organowa n ° 6 en la mineur

Symfonia organowa n ° 7 en la majeur "Dispute"

Symfonia organowa n ° 8 en ut majeur "déversement mea - Funeralis mea"

Symfonia organowa n ° 9 en fa majeur

1930-1940 4 concerts pour orgue et orchestre, op. 56

1941 En Paradisum, un poème pour orgue, op. 61

Einzug dans la cathédrale (Fête Mars) n ° 3, pour orgue, op. 8, No. 3

Pièces pour orgue, op. 9

Oeuvres pour Piano

1898 Unter der Friedensflagge - Pod sztandarem Pokoju, marche

Albumblad

Ballade n ° 1 en ut dièse mineur, op. 20, No. 1

Ballade n ° 2 en la majeur, op. 20, n ° 2

Ballade n ° 3 bémol majeur, op. 20, No. 3

Ballade n ° 4 en ut dièse mineur, op. 20, n ° 4

Gavotte

Gen-Dowbor Kusnicki, marche militaire

Kasjoebische dans "Borowiak"

Łatwe tance dla dzieci sur. 2 n ° 3

Mazurka n ° 1 en fa dièse mineur

Mazurka n ° 2 en la mineur

Mazurka n ° 3 en ré mineur

Mazurka n ° 4 en la mineur

Mazurka n ° 5 en mi mineur

Obrazki słowiańskie sur. 57, n ° 3

Poezja Starego Krakowa

Polonaise Danse n ° 1

Danse polonaise n ° 2

Danse polonaise n ° 3

Marsz pretorianów de "Quo vadis"

Prélude n ° 1 (2ème édition)

Prélude n ° 1 (version originale)

Prélude n ° 2

Sprookjes (Contes de fées)

Suite van klassieke en eigentijdse dansen (Suite de la danse classique et contemporaine) : Cracovienne, Galop, Mazurka, Menuet, Polka, Polonaise, Walzer

Oeuvres pour harpe

Mazurka, pour harpe, op. 1 n ° 6

Krakowiak, pour harpe, op. 1 No. 7

Source : http://musiqueclassique.forumpro.fr/t8535-feliks-nowowiejski

menu