de La Terre promise à L'Avant-Printemps

du 20 février au 31 mai 2017

Deux grands romans polonais, La Terre promise de Władyslaw Reymont (1899) et l’Avant-Printemps de Stefan Żeromski (1925), témoins de l’avènement de la modernité en Pologne, s’avèrent aujourd’hui d’une étonnante actualité. D’un roman à l’autre se dessine l’image d’un pays bousculé par l’irruption brutale du capitalisme, par les conflits idéologiques et les affrontements identitaires. L’action du premier se resserre en seul lieu, la ville de Łódź qui connaît à la fin du XIXe siècle un développement industriel vertigineux, alors même qu’elle est intégrée dans la partie de la Pologne sous domination russe ; le second élargit la scène, de Bakou à Varsovie, de la révolution soviétique à la guerre polono-bolchevique et à la reconstruction de l’État polonais après la Première Guerre mondiale.

Ces deux visions se conjuguent pour réveiller ou susciter des interrogations : chez Reymont, sur le fonctionnement et l’évolution des sociétés, ainsi que sur les conséquences à long terme de l’essor industriel qui a fait de la professionnalisation le but ultime de l’existence ; chez Żeromski, les personnages doivent faire face à des questions morales et existentielles auxquelles ils n’ont visiblement pas été préparés et qui restent très actuelles aujourd’hui.

Il s’agit donc de deux grandes leçons d’histoire et de morale sociale auxquelles on pourra accéder dans ce volume grâce à tout un ensemble de réflexions, d’analyses et de débats.

Le roman de Reymont est connu en France grâce à une traduction récente, mais aussi grâce au film d’Andrzej Wajda. Quant à L’Avant-Printemps, le présent volume offre en annexe une traduction inédite de larges extraits de cette œuvre.

menu