Józef Piłsudski naît il y a 150 ans

du 5 décembre au 19 décembre 2017

Józef Klemens Piłsudski (5 décembre 1867 - 12 mai 1935) est un militaire polonais et le principal homme d'État de la Deuxième République.

À partir du milieu de la Première Guerre mondiale, il eut une influence considérable sur la politique polonaise et fut un personnage important de la scène politique européenne. Il est largement crédité de la création de la deuxième république de Pologne en 1918, 123 ans après les Partages.

Après avoir été condamné à l'exil en Sibérie pour complot contre le régime tsariste, Piłsudski devint le chef du Parti socialiste polonais et mena une lutte armée pour obtenir l'indépendance de la Pologne. En 1914, il anticipa le déclenchement d'une guerre européenne, la défaite de l'Empire russe par les Empires centraux et la défaite de ces derniers par les puissances occidentales. Au début de la Première Guerre mondiale, il fonda les légions polonaises qui combattirent avec les troupes austro-hongroises et allemandes contre la Russie. Avec l'effondrement de l'Empire russe en 1917, Piłsudski mit fin à son soutien aux Empires centraux.

De l'indépendance de la Pologne en novembre 1918 à 1922, Piłsudski fut le chef de l'État polonais. Entre 1919 et 1921, il commanda les troupes polonaises lors de la guerre soviéto-polonaise. En 1923, il se retira de la politique. Trois ans plus tard, un coup d'État lui permit de revenir au pouvoir et il devint de facto le dirigeant de la Pologne.

Du début de la Première Guerre mondiale jusqu'à sa mort, Piłsudski mena, avec une intensité variable, deux stratégies complémentaires pour assurer la sécurité de la Pologne : le "prométhéisme" visant à désintégrer l'Empire russe puis l'Union soviétique en plusieurs états et la création de la "Fédération Międzymorze" (Fédération Entre Mers) rassemblant la Pologne et plusieurs de ses voisins. Même si un grand nombre de ses actes politiques restent controversés, Piłsudski est tenu en haute estime par ses compatriotes.

Source : wikipedia Visuel : nac.gov.pl

150e anniversaire de la naissance du Maréchal Józef Piłsudski

Józef Piłsudski, architecte de l’indépendance de l’année 1918 et l’un des plus éminents hommes d’Etat dans l’histoire de la Pologne, naît le 5 décembre 1867 à Zułow dans la région de Vilnius. Ses mérites et ses conceptions politiques restent encore aujourd’hui une source d’inspiration pour les hommes politiques et suscitent des débats entre les publicistes et les historiens.

Le rétablissement de l’indépendance en 1918 était l’effet des efforts de plusieurs générations de Polonais et du travail de divers milieux politiques. Józef Piłsudski, créateur des « Légions » et premier Chef d’Etat, est considéré comme le père de la IIe République de Pologne. Le 5 décembre, nous célébrons le 150e anniversaire de sa naissance.

Piłsudski naît dans une famille de propriétaires terriens fidèles la tradition indépendantiste. Il débute son activité politique pendant ses études à Kharkiv dont il est renvoyé après les grèves d’étudiants de 1885. Deux ans plus tard, il est arrêté et accusé d’avoir pris part à un complot ayant pour but d’abolir le tsar Alexandre III et il est déporté en Sibérie pour 5 ans.

Très vite après son retour, il rejoint le Parti Socialiste de Pologne. En tant que l’un des dirigeants du parti, il est à nouveau arrêté par des autorités russes et mis en prison dans la fameuse Citadelle de Varsovie.

Au moment du déclenchement de la Grande Guerre, il crée les Légions Polonaises dont il prend la tête. Sous son commandement, les Légions parviennent jusqu’au territoire occupé par la Russie après les Partages. Quand en 1917, les autorités d’Autriche-Hongrie demandèrent aux légionnaires de prêter allégeance aux monarques des pays entre lesquels la Pologne était partagée, Piłsudski refusa de le faire et la plupart de ses légionnaires le suivirent. Piłsudski fut arrêté et emprisonné dans la forteresse de Magdebourg où il resta jusqu’en novembre 1918.

Après la défaite de l’Allemagne, Piłsudski est libéré et arrive à Varsovie le 22 novembre 1918, il prend alors la fonction de Chef d’Etat Temporaire. Entre 1919 et 1921, Piłsudski s’engage à défendre l’indépendance de la Pologne – en tant que commandant en chef, il devient l’architecte des victoires de l’armée polonaise dans les batailles pour les frontières de la Pologne indépendante, par exemple pendant la guerre soviéto-polonaise. La bataille de Varsovie de 1920 est considérée par Edgar Vincent d'Abernon comme l’une des vingt plus importante de l’histoire du monde , car la victoire de la Pologne stoppa la marche de la révolution bolchevique vers l’ouest de l’Europe.

En 1923, Piłsudski abandonne la vie politique active, mais n’étant pas d’accord avec la manière avec laquelle se développe la situation politique, en mai 1926, il entre à Varsovie à la tête des divisions qui lui étaient dévouées et, après 3 jours de batailles, il parvient à changer le gouvernement.

La mort de Józef Piłsudski, le 12 mai 1935, surprit la nation entière et ses funérailles deviennent une grande manifestation nationale à l’honneur du père de la Pologne indépendante. Son corps sera enterré dans la crypte de Wawel où se trouvent les tombes des rois, des hommes d’Etat et les Polonais les plus éminents. Mais son cœur – conformément à son testament – est enfermé dans une urne d’argent et transporté à Vilnius où il est placé dans la tombe de sa mère au cimetière de Rossa.

menu