Le jardin grec : rencontre philosophique

jeudi, 27 juillet 2017

On associe les Grecs à la naissance de l'agora, lieu central de la ville, où les citoyens se réunissent pour parler. Ce livre encourage à un déplacement au dehors. Il faut oublier les murs de nos villes, leur place bien établie et ce qui sommeille dans leur usage. L'agora objective nos pensées. Il est donc nécessaire d'établir un mouvement pour quitter l'agora et pénétrer dans le jardin.

Épicure enseignait dans son jardin que : "C'est vers un petit enclos que se porte la richesse de la nature." La frontière de ce jardin doit être pensée entièrement, elle n'est pas une ligne de séparation, mais un horizon mobile, une perspective mobile. Les Grecs nommaient horizmos le concept lui-même, c'est-à-dire la limite - peras, qui n'est pas l'endroit où s'arrête quelque chose. Au contraire, c'est à partir de là que quelque chose commence... Comment penser le jardin dans sa réalité ? Cette question induit que toute interprétation n'existe qu'en tant que perspective. En compagnie des philosophes, d'Héraclite à Derrida, nous allons explorer différents jardins de la pensée, rendre possible une rencontre, la rencontre philosophique dans le jardin.

Source : https://www.lalibrairie.com/livres/le-jardin-grec--rencontre-philosophique-malgorzata-grygielewicz_0-4582561_9782343127842.html

menu