Dans les jardins d'Ispahan. Les Polonais en Iran dans les années de la II Guerre mondiale

du 9 avril au 15 avril 2018
Dans le cadre de la semaine culturelle d'Ispahan
Sciences-Po

En mars 1942, loin des événements clés de la Seconde Guerre mondiale, débute une grande marche des milliers des hommes, femmes et enfants polonais qui vont traverser en quête de refuge plus de quatre mille kilomètres avant d'arriver sur les terres iraniennes.

La création de l'armée Anders prit plus d'un an. Les 90 mille soldats furent suivis par 40 mille membres de famille dont 18 mille enfants. Après 6 mois de traversée ils arrivèrent dans des camps de réfugiés à Téhéran, Ahwaz, Meched et Ispahan. Pour nombreux d’entre eux, ce n’était qu’un début du périple vers l'Afrique, l'Inde, voire la Nouvelle Zélande ou le Mexique. Le général Anders et ses soldats partirent sur le front italien où ils luttèrent dans de nombreuses batailles victorieuses (Mont-Cassin, prise d’Ancône, bataille de Boulogne et beaucoup d’autres).

Leur histoire, méconnue en France, fera l'objet de l'exposition Dans les jardins d'Ispahan. Les Polonais en Iran dans les années de la II Guerre mondiale proposée par Centre de documentation sur les expulsions, les déportations et l'exil de l’Université Pédagogique de Cracovie et l'Institut Polonais de Paris, dans le cadre de la Semaine culturelle d'Ispahan, du 9 au 15 avril 2018 à Sciences-Po de Paris.

Sciences-Po

13 rue de l'Université, 75006 Paris

menu