A l’Est du nouveau : la réconciliation polono-russe et ses conséquences

jeudi, 23 septembre 2010
Conférence internationale
Institut français des relations internationales Ifri

A l’Ouest, à l’Est et au Sud, on observe en Europe une résurgence des affrontements politiques autour de l’interprétation des conflits du passé. Un ajustement mémoriel entre la « nouvelle » et la « vieille » Europe est demandé par les nouveaux États membres de l’Union Européenne, qui se pose comme acteur dans la gestion de ces passés.

De nombreux dispositifs institutionnels sont créés afin de produire de la réconciliation et du rapprochement, dans le cadre de sortie de conflits armés (ex-Yougoslavie, Irlande du Nord), de sortie de régimes autoritaires (Europe du Sud, Europe centrale et orientale) ou encore d’héritages bilatéraux conflictuels (Allemagne/République tchèque, Pologne/Ukraine, Grèce/Turquie).

Toutes ces stratégies constituent autant de « grammaires » constitutives des processus des réconciliations dans le monde entier. Le Groupe pour les questions difficiles polono russe et les tentatives récentes de la réconciliation historique entre la République de Pologne et la Fédération de Russie s’inscrivent dans ce contexte. C’est tout l’intérêt de cette conférence qui rendra compte de ces tentatives et des conséquences géopolitiques que l’on pourrait en attendre.

Georges Mink,directeur de recherche à l'ISP-CNRS

Conseiller scientifique de la conférence

Conférence organisée sous le Haut Patronage de :

S.E. Tomasz Orlowski, ambassadeur de Pologne en France

S.E Alexandre Orlov, ambassadeur de la Fédération de Russie en France.

par : L’Institut Polonais de Paris et L’Institut français des relations internationales Ifri

En partenariat avec Libération dans le cadre du forum de Lyon "Planète Durable".

Parmi les intervenants :

Anatolyi Torkunov, co-président du Groupe pour les questions difficiles pour la Russie

Adam Rotfeld, co-président du Groupe pour les questions difficiles pour la Pologne

Marek Kornat, historien, membre du Groupe pour les questions difficiles

Nataliya Lebiedieva, historienne, membre du Groupe pour les questions difficiles

Serguei Mironov, président du Conseil de la Fédération de la Russie (à confirmer)

Bogdan Borusewicz, président du Sénat de Pologne (à confirmer)

L’entrée exclusivement sur l’invitation.

Institut français des relations internationales Ifri

27 rue de la Procession
75015 Paris
http://www.ifri.org/

menu