Débat sur les violences au sortir de la guerre en Pologne

jeudi, 20 janvier 2011 19h
Autour du livre "La peur" de Jan Gross
Mémorial de la Shoah

" Mettre au jour les sombres épisodes du passé polonais n’est pas faire un réquisitoire sans appel, mais vise plutôt à aider la société polonaise, en observant avec lucidité toutes les facettes de son histoire, à renouer avec « la tradition romantique des insurrections, de la défense désespérée et des actes unanimement reconnus comme glorieux », faite de tolérance et de nobles valeurs qui ont assuré la persistance de cette nation par-delà les tumultes politiques." Audrey Kichelewski, extrai de la préface à l'édition française de La peur de Jan Gross.

À l’occasion de la parution de l’ouvrage de Jan T. Gross, La Peur. L’antisémitisme en Pologne après Auschwitz, traduit de l’américain par Jean-Pierre Ricard / traduit du polonais par Xavier Chantry. Coéd. Mémorial de la Shoah / Calmann-Lévy, 2010.

Le Mémorial de la shoah organise un débat auquel participe l'Institut Polonais pour montrer que la Pologne d'aujourd'hui n'a pas peur d'affronter les pages sombres de son histoire.

À leur retour des camps ou de leur exil forcé en URSS, certains survivants juifs polonais sont accueillis dans leur pays avec animosité.

Le plus meurtrier des pogroms en temps de paix se déroule dans la ville de Kielce le 4 juillet 1946. Avec La Peur, Jan T. Gross reconstitue minutieusement le pogrom de Kielce en s’appuyant sur des documents d’archives et des témoignages et étudie les réactions des Polonais, témoins du meurtre de leurs concitoyens juifs.

En présence de l’auteur, Jan T. Gross, historien, professeur à l’université de Princeton, Audrey Kichelewski, ancienne élève de l’École normale supérieure, docteure en histoire.

Animée par Jean-Yves Potel, écrivain, universitaire, correspondant du Mémorial de la Shoah en Pologne.

Mémorial de la Shoah

17 rue Geoffroy-l’Asnier
75004 Paris

Tarifs : 5 euros/réduit 3 euros

menu