Trois couleurs: Blanc de Krzysztof Kieslowski

mardi, 3 mai 2011 19h
En présence de Gérard Pangon, spécialiste de Kieslowski
Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Trois couleurs: Blanc de Krzysztof Kieslowski

France/Suisse/Pologne - 1993 - fiction - 91 min

Trois couleurs: Blanc commence par une rupture : Karol le Polonais, coiffeur de sa profession, est rien moins que répudié par Dominique, sa froide épouse parisienne.

Il l’avait suivi en France où ils avaient ouvert un salon de coiffure mais leur mariage n’a pas été consommé et Dominique ne l’aime plus. Elle demande donc sans états d’âme le divorce, prononcé aussitôt par le juge...

Fait assez rare dans la filmographie du cinéaste pour être souligné, le second film de la trilogie de Krzysztof Kieslowski se démarque avant tout par l’humour, parfois un peu cruel, avec lequel il scrute les travers de ses personnages.

Par l’attachement tout particulier accordé à la forme et à l’exploration des multiples symboliques du blanc Trois couleurs: Blanc constitue incontestablement une œuvre majeure du cinéaste : Blanche, la déjection d’oiseau qui surprend Karol sur les marches du palais de justice ; blanche, la peau de lait de Dominique ; blanches la robe et la voilette de Dominique en mariée ; blanc le buste que Karol achète avant de quitter la France parce qu’il lui rappelle Dominique ; blanc, le plan qui figure l’orgasme enfin atteint par Dominique.

En présence de Gérard Pangon, spécialiste de Kieslowski, critique cinéma, ancien journaliste à Télérama, co-éditeur des coffrets Kieslowski.

Plein tarif 5 € / Tarif réduit 3,5 €

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Palais de la Porte Dorée - 293, avenue Daumesnil
75012 Paris M° ligne 8 (Porte Dorée)
www.histoire-immigration.fr

menu