La Périphérie du 27e Marché de la Poésie

du 5 juin au 26 juin 2009

Périphérie IV

vendredi 5 juin 2009 à 20h – Institut Polonais

L’invitation polonaise #1

Palabres centre-européennes

Panorama des livres sur l’Europe centrale

Soirée animée par Małgorzata Smorąg-Goldberg

Domaine polonais

Maria Delaperrière – La littérature polonaise à l’épreuve de la modernité, Paris, IES, 2009. Présenté par l’auteur.

Regio et autres poèmes de Tadeusz Różewicz. Traduit du polonais par Claude-Henry du Bord et Christophe Jeżewski, Paris, Arfuyen, 2008. Présenté par Christophe Jezewski,, traducteur.

L’Écharde, suivi de Ailleurs et Moi, de Ewa Lipska, traduit du polonais par Isabelle Macor-Filarska, Paris, Grèges, 2008, présenté par la traductrice.

Domaine tchèque

Vladimír Holan, Le bibliothécaire de Dieu (Prague 1905-1980) traduit par Xavier Galmiche, Paris, IES, 2009, présenté par Christine Lecerf, journaliste.

Domaine centre-européen

Jacques Burko - Certidoutes, Paris, Buchet-Chastel, 2009, présenté par Jean-Yves Potel.

Organisée avec l’Institut Polonais de Paris.

Exceptionnellement la soirée aura lieu au siège de l’Institut Polonais.

Instiut Polonais

31, rue Jean Goujon - 75008 Paris

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Périphérie IX

mardi 9 juin 2009 à 20h - Point Ephémère

L’invitation polonaise #3

ElettroVoce : Cezary Duchnowski et Agata Zubel

musique électronique, piano, chant

Premier concert d’ElettroVoce en France. Le duo est lauréat, entre autres, du prix spécial de International Gaudeamus Interpreters Competition à l’Amsterdam en 2005. Depuis, il a donné beaucoup de concerts en Europe entière. Dans son répertoire on retrouve principalement ses propres compositions ou celles d’autres compositeurs polonais, mais aussi de la musique électroacoustique plus classique ( J.C. Risset, A. Vinao). Le concert d’ElettroVoce sera l’occasion de découvrir non seulement cette musique, mais également la poésie polonaise, notamment de Wisława Szymborska, prix Nobel de littérature en 1996, dont les textes sont ingénieusement introduits dans les compositions.

Cezary Duchnowski a étudié la composition avec Leszek Wysocki à l’Académie de Musique de Wrocław. Il est l’un des fondateurs du « Studio for computer composition » avec lequel il a fait des spectacles avec lectures. Ses compositions incluent la musique de chambre, la musique symphonique et la musique électro-acoustique qui est au cœur de son travail depuis quelques années. Il organise des performances avec Agata Zubel, avec laquelle il a créé le duo ElettroVoce, spécialisé dans des projets pour voix et musique électronique. Promoteur de musique improvisée, il a collaboré avec des musiciens de jazz et d’autres artistes passionnés par l’improvisation. Il a également fondé le « Morphai Artistic group » avec Marcin Rupociński.

Point Ephémère

200 quai de Valmy - 75010 Paris

tel.: 01 40 34 02 48

Entrée : 10E

Périphérie XV

dimanche 14 juin 2009 à 18h30 – Atelier Chana Orloff

L’invitation polonaise #4

Lectures de poésie d’Ary Justman

Poète polonais né en 1888 à Varsovie. Il arrive à Paris en 1909/1910, en exil politique, comme bon nombre d’intellectuels. Il rencontre la sculptrice Chana Orloff en 1914 et l’épouse et 1916. Il n’aura publié qu’un seul ouvrage Réflexions poétiques, aux éditions Sic en 1917, accompagné de gravures de son épouse. Il décède à 31 ans, le 12 janvier 1919 de la grippe espagnole, trois semaines après son ami Apollinaire. Son nom est inscrit au Panthéon parmi les poètes étrangers morts pour la France.

Organisé avec l’association Chana Orloff.

Atelier Chana Orloff

7 bis, Villa Seurat - 75014 Paris

Réservation indispensable : mdlp@evous.fr ou par courrier – Circé, 3 rue Lhomond 75005 Paris

(nombre de places très limité)

Périphérie XIX

du vendredi 19 au mardi 23 juin – cinéma L’Arlequin – séances à 11h

L’invitation polonaise #6

Festival de cinéma polonais à L’Arlequin

Dans le cadre de « L’invitation polonaise » du Marché de la Poésie, programmation de films organisée par l’Institut polonais qui demandera à chacun des poètes polonais, venus pour l’occasion, de présenter et de défendre le film de son choix :

vendredi 19 juin, Dariusz Suska présentera :

LES DEMOISELLES DE WILKO (Panny z Wilka) 1979

Réalisation : Andrzej Wajda

Avec Daniel Olbrychski, Anna Seniuk, Maja Komorowska, Stanisława Celińska, Krystyna Zachwatowicz, Christine Pascal, Zbigniew Zapasiewicz

En 1929, un homme retrouve la maison ou, quinze ans plus tôt il a passé un été avec cinq jeunes filles. Son apparition, ses souvenirs et son envie de ressusciter le passé brisent la vie bucolique du village. Ce drame psychologique, basé sur un récit de l’écrivain Jaroslaw Iwaszkiewicz constitue un des œuvres les plus subtils de Wajda : une sorte de Recherche de temps perdu ou les problèmes de la vie, de la mort, de l’amour y sont examinés à travers le temps qui s’écoule.

samedi 20 juin, Tomas Różycki présentera :

LA PORNOGRAPHIE (Pornografia) 2005

Réalisation : Jan Jakub Kolski

Avec : Krzysztof Majchrzak, Adam Ferency, Krzysztof Globisz

Une adaptation contemporaine du roman de Witold Gombrowicz. Quittant Varsovie en 1943, deux intellectuels se réfugient dans le manoir d’un ami. La fille de la maison est promise à un avocat. Mais dans la propriété vit également un camarade d’enfance de celle-ci, Karol. Frederic et Witold décident de rompre le mariage arrangé et de réunir les deux jeunes gens.

dimanche 21 juin, Claude-Jean Philippe, dans le cadre de son « Ciné-club à L’Arlequin », présentera :

LA DOUBLE VIE DE VÉRONIQUE 1991

Réalisation : Krzysztof Kieślowski

Avec : Irène Jacob, Philippe Volter, Halina Gryglaszewska, Sandrine Dumas L’histoire de deux jeunes femmes, l’une française, l’autre polonaise qui n’ont rien en commun et qui sont pourtant identiques : elles sont gauchères, ont une voix magnifique et la même malformation cardiaque difficilement décelable...

lundi 22 juin, Adam Zagajewski présentera :

CENDRES ET DIAMANTS (Popiół i diament) 1958

Réalisation : Andrzej Wajda

En 1945, la Pologne est déchirée par les luttes impitoyables qui opposent ex-collaborateurs, partisans de l’armée clandestines et militants communistes. Un jeune homme, chargé de tuer un dirigeant communiste, prend peu à peu conscience des horreurs de la guerre. Ce film clé de la Nouvelle vague polonaise est le troisième volet, après Une fille a parlé et Kanał, de la trilogie dédiée par Wajda, à sa génération sacrifiée. C’est aussi le plus amer, car l’ironie tragique de l’histoire est cette fois sans rémission.

mardi 23 juin, Adam Zdrodowski présentera :

SALTO 1965

Réalisation : Tadeusz Konwicki

Avec : Zbigniew Cybulski, Gustaw Holoubek, Andrzej Łapicki

L’homme dénommé Kowalski-Malinowski fait son apparition dans un village, pour y raconter différentes versions de l’histoire de sa vie, dont il prétend qu’elle est liée avec ce même endroit. Il accapare l’attention des habitants en créant une légende bizarre, pleine de contradictions, et bouleverse la vie tranquille, somnolente de ce village surréel. Le nouveau-venu incarne une image grotesque d’un ancien combattant, tandis que les habitants du village constituent des portraits, tout aussi caricaturaux, de personnages et attitudes typiques de la mythologie nationale polonaise.

L’Arlequin - séances à 11h, billet : 6 €

vendredi 26 juin 2009 à 19h

Pologne / Catalogne : poésies croisées 2

Lectures de poésie avec Marta Eloy-Cichocka, poète polonaise, et Xavier Farré, poète et traducteur de la poésie polonaise en catalan.

Parmi la nouvelle génération d'artistes européens, Marta Eloy Cichocka (1973) réunit plusieurs passions en un ensemble constructif et créatif. Polonaise, hispaniste, francophile – elle est avant tout poète, mais aussi photographe, traductrice, journaliste spécialisée dans la photographie féminine contemporaine, docteur ès lettres et maître de conférences. Auteur de deux recueils de photographies et de textes poétiques: Wejście ewakuacyjne ("L'entrée de secours") et Lego dla ego ("Lego pour l'ego"), elle s'est fait connaître en tant que dramaturge au Teatr Stary de Cracovie dans une adaptation originale de Phèdre de Racine en collaboration avec l'un des metteurs en scène les plus prometteurs, Michał Zadara. Ces démarches artistiques lui ont valu une reconnaissance du Ministère de la Culture (2007) ainsi que plusieurs prix et récompenses. Ses poèmes, avec ceux de Darek Foks et Tomasz Różycki, ont inauguré la Scène de la Poésie Contemporaine au Teatr Słowacki à Cracovie. Elle prépare à présent une habilitation à diriger des récherches, en même temps que son troisième livre de poésies.

Xavier Farré est enseignant et traducteur. Après avoir été lecteur à l’Université Adam Mickiewicz, à Poznań (Pologne), et à l’Université de Ljubljana (Slovénie), il enseigne actuellement à l’Université Jagellone, de Cracovie. Xavier Farré a traduit du polonais les poètes Czesław Milosz et Adam Zagajewski. Il est également l’auteur de la traduction de la pièce de théâtre Auslöschung / Extinció de Thomas Bernhard et des Frères Karamazov de Dostoïevski, mis en scène par Krystian Lupa. Xavier Farré a publié les recueils de ses poésie: Llocs comuns (Arola Editors, 2004), Inventari de fronteres (Emboscall, 2006), Retorns de l’Est (Arola Editors, 2005) et un choix de poèmes 1990-2001.

Institut Ramon Llull

3, rue de la Boétie - 75008 Paris

escalier A, 1er étage

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Pour plus d’informations, consultez : www.poesie.evous.fr

menu